Tour à Signaux de Prats de Sournia (Pyrénnées Orientale)

La Tour à Signaux

DELESTRE Industrie, électricien du Patrimoine, à participé trés activement au chantier de rénovation de la Tour à Signaux de Prats de Sournia. Ce projet était soutenu par la Fondation du Patrimoine.

La Tour de Prats de Sournia faisait partie d’un grand réseau de système défensif mis en place au 11ème siècle puis complété le siècle suivant par les vicomtes de Castelnou. Trois tours principales jouaient un rôle clé dans le système : Batère sur la commune de Corsavy dans le massif du Canigou, Montner au pied de la montagne de Força Réal surplombant le Roussillon, et la tour del Far proche de Tautavel. Venaient ensuite les tours relais, dont celle de Prats de Sournia construite au 12ème siècle, qui a joué un rôle important car elle dispose d’un très vaste horizon.
A l’approche de troupes ennemies, elle devait avertir les autres postes de guet par un système de feux et de fumées comparables aux signaux indiens. Le code des signaux était le suivant : « le guetteur de la tour la plus proche du point menacé doit allumer un grand feu à l’apparition de l’ennemi si celle-ci a lieu de nuit, ou une grande fumée si elle avait lieu de jour. Ces premiers feux ou fumées, qui sont le signal d’alarme, doivent être suivis d’autant de feux ou fumées qu’il y a de centaines de lances ». En principe, les occupants d’une tour étaient au nombre de quatre ou cinq, dont un farahoner chargé d’envoyer les signaux, quelques guetteurs et un chien.
La Tour est un édifice de plan quadrangulaire d’une hauteur de 13 mètres. A la base, les murs ont une épaisseur de 1,85 m. A environ 2 mètres de hauteur, les murs ont encore une épaisseur moyenne de 1,70 m. Au dessus de 5 mètres l’épaisseur des murs n’est plus que de 1,50 m.
Elle présente en façade Nord-Est l’horloge du village et la dalle supérieure supporte les cloches dont le carillon rythme la vie locale tous les quarts d’heure d’une douce sonnerie.

Je demande mon devis en ligne

Retour aux actualités

Demande de diagnostic